SLOW LIFE

Thé : on se met tous au vert

Il est partout : dans nos tasses, nos desserts ou nos soins de beauté. Effet de mode ? Pas du tout ! Le thé vert s’ancre bel et bien dans nos habitudes et certains d’entre nous sont même devenus de...
LES GENS

Charles Pépin, philosophe

"La joie surgit du réel, ici et maintenant"

Roman d’un homme joyeux, le nouveau livre de Charles Pépin * est aussi une réflexion sur la joie, cette force qui, à tout instant, peut rendre notre vie exaltante.

infos-cles

Plus votre assiette est petite,...

moins la faim vous ronge. Dans leur lutte contre l’obésité, les diététiciens du Food Lab de l’université Cornell (New York) cherchent à décrypter l’inconscient de nos comportements alimentaires...
CONFÉRENCE

Christine Lewicki

"C'est décidé, j'arrête de râler !"

Christine Lewicki donnera une conférence "J'arrête de râler !" vendredi 20 mars à 19h45 à l'Espace Reuilly...

Amour : les secrets 
des histoires 
qui durent

Le psychologue américain John Gottman a étudié des centaines de couples dans son LoveLab du Gottman Institute, à Washington. Il a découvert sept principes de vie pour un couple durable * :
FOCUS

Arouna Lipschitz

"Aimer ne suffit pas à être un bon amoureux"

Cette philosophe, spécialiste de la relation, en est convaincue : le secret des amoureux durables, c’est d’avoir fait le deuil du « tout ».

Yann Dall’Aglio

“Le rire et l’amour font accepter l’absurde”

Nous accumulons les conquêtes pour nous rassurer sur notre valeur. L’amour n’est plus notre planche de salut, mais est-il has been pour autant ? Dans son récent livre, “JT’M”, le philosophe...

Philosopher ou faire l’amour ?

André Comte-Sponville réconcilie le sexe et l’esprit
Les philosophes, des peine-à-jouir ? C’est, en substance, ce que nous apprend le nouveau livre d’André Comte-Sponville, « Le Sexe ni la mort ». A quelques exceptions près, de Platon à Nietzsche, les...

FOCUS

“Ce qui nous taraude, c'est l'Amour”

Giulia Foïs, animatrice de “Point G comme Giulia” sur Le Mouv'
Chaque jour, les auditeurs lui confient leurs questionnements et leurs fantasmes. S’il existe autant de sexualités que de personnes, une chose nous réunit, dit-elle : la peur de ne plus être aimés.