"Féministe n'est pas un gros mot !"
GRAND ENTRETIEN

Mercedes Erra

"Féministe n'est pas un gros mot !"

par Djénane Kareh Tager, Jean-Louis Servan-Schreiber
La patronne de l’agence de pub BETC est catégorique : si les femmes n’arrachent pas l’égalité, elles ne l’obtiendront jamais. Féminine et féministe, ce n’est pas aux hommes qu’elle veut faire la peau, mais aux vieux schémas qui ont la vie dure.
[EXTRAIT] Toujours en minijupe et juchée sur des talons impressionnants, Mercedes Erra est la plus atypique des féministes françaises. Sans doute parce que c’est elle qui a la parole la plus libre, la plus insolente. Elle se moque des idéologies, éclate de rire en vous faisant remarquer qu’en France, « féministe » est un gros mot désignant, dans les imaginaires, celles qui veulent du mal aux garçons. Mais cette étiquette, elle dit aussi l’assumer pleinement, « naturellement ». Elle pousse l’audace jusqu’à oser l’optimisme : le nez plongé dans des colonnes de chiffres, elle vous prouve par a + b qu’en matière d’égalité, tout ne va pas bien chez nous, mais que tout va déjà mieux et que tout ira encore mieux si on poursuit sur notre lancée. Son leitmotiv ? « Il ne s’agit pas de transformer les filles en garçons et les garçons en filles. Juste de parvenir à une égalité qui nous rende tous plus brillants, une égalité au bénéfice des femmes comme des hommes. » (...)
 

Grand entretien à lire en intégralité dans le numéro 95 de CLES.