La spiritualité n’est pas une religion
Focus

La spiritualité n’est pas une religion

par Patrice van Eersel
Loin du prêt-à-penser des religions, nous sommes de plus en plus nombreux à nous créer une spiritualité sur mesure. CLES a enquêté sur ces aventuriers en quête d’un sens à donner à leur vie.
[EXTRAITS] Lorsqu’est venu le moment d’observer une minute de silence pour les assassinés du 13 novembre, Shani et Gabriel se trouvaient dans un avion. Ils ont demandé à l’hôtesse de passer une annonce. Elle a fait une moue embarrassée, mais d’autres passagers avaient entendu et se sont mis à en parler. Cinq minutes plus tard, la cabine entière était au courant. A la fin, le commandant de bord a pris la parole, et tout l’avion s’est recueilli pendant un instant. Quand Shani et Gabriel ont raconté cette scène au Sésame, un groupe de réflexion spirituelle non confessionnel fondé par Abdennour Bidar et Inès Weber, on a senti combien cette communion inattendue avait été bouleversante pour eux. « Ce n’est pas un hasard si une telle expérience naît d’une confrontation à la mort. La spiritualité naît toujours du souci de la mort d’autrui », dit le philosophe-journaliste Philippe Nassif, qui cite Emmanuel Levinas et vient de publier le fascinant Ultimes, sur les dernières paroles d’une centaine de grands personnages (Allary). 

Mais la spiritualité peut aussi bien jaillir d’une découverte, d’une joie, d’une extase. André Comte-Sponville préfère parler d’« enstase » pour décrire celle qu’il a vécue un jour en forêt. Il marchait avec des amis, quand soudain sa conscience s’est élargie à l’univers entier. Tout est devenu simple, limpide et beau, sans séparation ni ego. Plus tard, pour en parler, il a utilisé l’expression de l’écrivain Romain Rolland : « sentiment océanique ».

Une minute de silence, un ravissement en forêt. Deux exemples parmi des millions d’un phénomène massif. Un tiers des Français se sentent concernés par l’idée de quête spirituelle. Mais hors des sentiers balisés. La spiritualité n’est pas une religion. [...] 

Découvrir la suite du dossier "La spiritualité n'est pas une religion" dans le n°99 de CLES
« On n’est plus en quête de vérité mais d’épanouissement »
Jean-François Barbier-Bouvet, sociologue des religions
 
Eclairés, très investis dans leur vie intérieure, indépendants des autorités religieuses… Portrait des « nouveaux aventuriers de la spiritualité ».
« J’ai testé l’écospiritualité »
Patrice van Eersel
 
A Paris, ils étaient 2 500 à participer aux « 24 heures de méditation pour la planète ». Récit d’une grand-messe de l’écospiritualité, une nouvelle religion biocompatible.
Itinéraires spirituels sur mesure

Par le mouvement, la méditation ou des voies multiples bien à eux, tous ont trouvé le chemin de leur voie intérieure. Ils racontent.

Thierry Janssen, psychothérapeute : « Je suis allé au-delà de mon ego »

Delphine Lhuillier, enseignante et formatrice en wutao : « J’éveille l’âme de mon corps »

Cynthia Fleury, philosophe : « Le sentiment d’éternité, on peut le trouver en tout »

Marc de Smedt, éditeur et auteur : « Le silence dépollue mon esprit »

Robert Salmon, ancien vice-président de L’Oréal : « Yoga, Jésus, maçonnerie… Je ne sais pas si c’est cohérent, mais ça marche »
Mots-Clés : Spiritualité

Numéro Janvier-Février de CLES

• Feuilleter le numéro

• Acheter le numéro